Pages

Friday, April 9, 2010

Apprenez un livre par coeur avant qu'il ne disparaisse.

A la fin du roman de Ray Douglas Bradbury, Fahrenheit 451, le héros « parvient à s'échapper de la ville et se laisse porter le long du fleuve pour rencontrer les membres d'une communauté itinérante, composée de vieux diplômés de Harvard, qui habite sur les routes, le long de vieux chemins de fer rouillant. Ils ont chacun appris un livre par cœur afin de le sauver de l'oubli auquel il était promis. Finalement, la guerre éclate et voit la ville détruite, donnant une chance à un nouveau départ. »

Source : Blog PLE Consulting : Lorenzo Socclavo : Marché du Livre : les 4 Cercles de l’Enfer ?

Tuesday, April 6, 2010

Et si mon âme me guidait ?

Et si, après tout, ma vie ne tenait à aucun hasard ?

Après de multiple réincarnations mon âme aurait-elle compris comment vivre ?

Au fil du temps elle saurait quoi faire. Elle aurait choisi la Belgique pour naitre car c'est un pays riche.  Elle aurait choisi mes parents car ils sont bons. Elle m'aurait envoyé dans une bonne université pour apprendre l'informatique pour que mon coprs n'ai pas faim.  Elle aurait mis l'Amour qui me fait grandir sur ma route. 

Si c'était l'évolution de mon âme qui me donnait toute la chance que j'ai, alors mon bonheur aurait un sens.  Et même, je pourrais dire que mon âme est très efficace. Elle doit avoir une certaine maturité. Elle aurait pu me faire naitre dans un pays en guerre.  Mais non : elle m'a mis dans un contexte pour me faire progresser lentement mais surement. Elle sait ou elle me mène, m'emmènant vers mon bonheur par retouches successives alors qu'elle continue son chemin vers l'immortalité.


(Réflexion due à la lecture de Bernard Werber : Le Mystère des Dieux)